Il a saisi sa chance

« Je m’imagine trop loin »

« J’ai toujours été intrigué par les psychologues. Tout d’abord par leur regard interrogateur et leurs prises de notes griffonnées sur un carnet ». Celui qui tient ces propos s’appelle Kevin, 21 ans, longiligne, le regard fatigué, le visage creusé, stigmates de l’errance d’un garçon que la vie a déjà meurtri. Placé sous- main de Justice pour violence envers sa mère, faits qu’il conteste absolument, il a interdiction de l’approcher.

Enfant, son père le frappait. Aujourd’hui, Kevin ne veut plus en entendre parler. Il le croise de temps en temps quand il veut voir sa petite sœur de 12 ans, seul vrai lien familial avec sa grand-mère à qui il voue adoration et respect.

Orienté vers J2C par sa CPIP, il a très vite touché l’équipe par sa fragilité mais aussi sa détermination à s’en sortir. Véritable geek, passionné par l’informatique, il a des rêves plein la tête. Lui qui squatte chez les parents d’un de ses amis depuis 6 mois, il veut investir dans l’immobilier !! « Je veux m’acheter des petits apparts, les revendre, me faire de la thune et ne plus penser à l’argent. Quand je n’aurai plus ce souci-là, je me consacrerai à aider les gens. » Propos touchants !

Avant de réaliser ces rêves, l’équipe de J2C le prend en accompagnement et lui donne les codes qui permettront à Kevin de commencer à travailler. Sans vraie qualification, Kevin veut gagner de l’argent le plus vite possible pour quitter le canapé sur lequel il dort dans le salon de la mère de son ami. Il n’en peut plus et elle non plus !

Après l’accompagnement d’Hélène Nobou, Pierre-Olivier, le référent-emploi de J2C va tout faire pour lui permettre de prendre confiance en lui. Ils cherchent ensemble la meilleure voie pour s’extraire de cette situation. Kevin hésite. Pierre-Olivier le sent un peu perdu. Il l’écoute, le rassure et ne le quitte pas. Après quelques propositions et quelques hésitations, Kevin veut postuler comme facteur. Il faut dire que le vélo est son unique moyen de locomotion. Il ne veut pas d’un boulot routinier. En attendant la réponse de La Poste, Pierre-Olivier lui propose un service civique à la Ressourcerie. Il l’accompagne à son entretien d’embauche pour lui donner de l’assurance. Test gagnant.

Kevin va intégrer une équipe jeune, dynamique et multi-tâches. Son challenge : résister à son côté papillon : « J’ai envie d’être partout mais finalement je suis nulle part. J’ai envie de tout faire mais je n’arrive pas à choisir, du coup je stagne ».

Canaliser cette énergie, lutter contre le manque de repères, établir un projet pro qui lui corresponde, trouver un emploi en adéquation et J2C aura apporté sa pierre à la réinsertion de Kevin.

Newsletter

Restez informé des actions J2C